APA-ER_mail1962Scan-0453

453
Mon AUM
Ça se précise passé la soirée hier avec YVES [SEGUI] TABUCHI GILL TRAUT FRANCE. APRÈS avons fini au cercle où il n’y avait pas le quart d’un autochtone. Ça se précise donc. [Segui] m’a demandé une exposition pour l’automne 1963 à TOKIO. Arrivée à TOKIO en septembre exposition en novembre. 2 mois à 2 mois 1/2 à TOKIO. Il parait que c’est une très bonne saison. Car au printemps il fait chaud et moite quoi nous verrons. De plus nous pourrons revenir par LOS ANGELES et NEW YORK. Le prix étant sensiblement le même j’ai reçu un avis de la PAN AM. Mon billet est arrivé. Mais les vaches il l’ont fait partir de Paris ce qui fait encore 70 $ de perdu. J’espère que tu auras récupéré le flouze car tout va mal et je ne suis tellement fauché que j’ai envie de me faire des chèques pour me consoler en les recevant.
Après le « cercle » j’ai raccompagné France et comme j’étais bizarre et cafardeux j’ai pris la Jag avec le plein d’essence et j’ai semé la terreur sur l’autoroute jusqu’à 4h du matin en faisant des allers- retours jusqu’à ce que l’essence soit épuisée. Je rodais à 80 tranquillement guettant l’arrivée des bolides. Et dès qu’une bagnole semblait rapide je lui collais au train jusqu’à ce que je la rattrape et la dépasse à 180 un vrai gosse de 18 ans. Je retourne droit au gâtisme intégral et néo juvénile. (Entre nous il n’y a pas une tire qui ait résisté. Toutes les Alfa, une Lancia 2 MG, une Triomphe, une Porsche. Il faut dire que peut-être ils ne mettaient pas tout le paquet pourtant ils avaient l’air mais ils ne prenaient pas tous les risques).
Mon Eliane je suis très seul : ai vu Pierre et doit sortir avec Yacinthe.
Je t’aime et t’embrasse comme on ne sait plus faire.
arman